Le jour où j'ai voulu me mettre à courir

lundi 14 septembre 2015


Ça fait déjà 4 mois que cette envie aussi subite que passagère m'a prise. 

J'avais envie de faire quelque chose pour perdre un peu de ces petites rondeurs (très) localisées qui me complexent horriblement. Comme dirait ma sœur : "ouais t'as la bouée quoi ! (trop charmant...).
Pour le moment c'est pas grand chose hein, je suis même très loin de paraitre ronde : 1.68 m pour 68 kg, avec ce pic de concentration des kilos sur le ventre et les hanches ! Mais moi, je ne vois que ça dans le miroir. 
Je sais très bien que certaines pourront trouver ça choquant d'être complexée pour si peu. J'en suis consciente et je m'excuse d'avance si cet article s'il vous parait déplacé. 

Du coup, je me suis dit que courir était le truc simple et efficace pour perdre du poids : pas besoin d'accessoires autres qu'un jogging et une paire de baskets. 

J'ai lu des tonnes d'articles là dessus, de filles pas un poil sportives qui s'étaient mises au running et qui ont vu des résultats assez rapidement.
J'ai télécharger une appli (runtastic), et j'ai suriné mon homme pour qu'il m'accompagne. Sérieux, sur le papier j'étais motivée à fond ! Je me voyais déjà courir des kilomètres plusieurs fois par semaine et m'inscrire à mon premier marathon.


Et lorsque enfin il n'a fait ni trop chaud, ni trop froid, ni trop de vent, ni trop humide, ni trop sec, qu'il n'y avait pas trop de nuages et ni trop de soleil, et qu'IL a fini par bien vouloir m'accompagner, j'ai enfilé ma belle tenue (achetée pour faire de la zumba - je ne suis allée qu'à un seul cours...) pour mon premier footing.


Et je me suis donnée à fond ! J'ai couru comme ça faisait une éternité que je n'avais pas couru, j'ai sué, j'avais mal aux oreilles à cause du vent et de la vitesse (je cours archi vite !) (c'était plutôt à cause du vent, mais bref...).
J'ai tenu aussi longtemps que je pouvais, j'ai mis toutes mes dernières forces dans ce footing, pendant que mon homme, qui n'avait qu'à marcher rapidement à côté de moi pour rester à mon niveau, jouait sur son téléphone portable (désespérant...). J'ai marché moi aussi 3 fois sur quelques mètres (j'avoue !).

Bilan :
21 minutes et 23 secondes
2.23km
Vitesse moyenne 6.2 km/h
197  calories

Je me suis demandée si le mal de ventre et la crise d'asthme allaient durer longtemps (ps : je ne suis pas asthmatique), si j'allais vomir ou non, et combien de temps je devrais rester sur le canapé avant de réussir à me lever pour prendre une douche. 

Mais j'étais fière de moi ! Fatiguée, vidée, mais... avec cette sensation de bien être qu'on a après avoir fait du sport, et que je n'avais pas ressentie depuis très longtemps.
Après coup, je me suis rendu compte que les statistiques étaient absolument ridicules. Il faut savoir qu'en marchant, notre vitesse est d'environ 5 km/h... Ouais, en moyenne j'ai couru à peine plus vite que quelqu'un qui marche...  et j'ai même pas brulé assez de calories pour éliminer un MacDo... 

   

J'ai remis ça quelques jours après. Je pense avoir tenu un peu plus longtemps, toujours en ayant marché 2-3 fois.
Puis il s'est mis à faire chaud, et à pleuvoir, puis j'avais d'autres trucs à faire et de toute façon c'était trop tard pour perdre les kilos avant l'été. La motivation a disparu aussi vite qu'elle était arrivée ! Et je n'ai plus jamais couru depuis mai.

En fait, courir pour courir, ça me gonfle. Même si oui, après-coup on se sent super bien. Être essoufflée à en cracher mes poumons, je déteste ça. Je n'ai pas réussi - ni eu envie de franchir le cap du "après un peu d'entrainement ça ira mieux".


Bref, en tout et pour tout j'ai couru 2 fois ! Alors si vous avez des astuces pour garder la motivation, je suis preneuse, car je n'en ai pas (ni d'astuces, ni de motivation d'ailleurs !).

Ma nouvelle lubie en ce moment : apprendre à nager et reprendre le tennis. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire