Aquarium Superfish Home 25 : le retour ! Et mes petits poissons aux yeux bleus !

dimanche 12 juin 2016


 Il en a vu passer des habitants ce Superfish

Au départ destiné à des crevettes blue rili en maintenance sur Aquabasis + et Manado (j'en parlais ici et ), il a ensuite servi de demeure à des red sakura sur JBL Sansibar. Il a ensuite été compartimenté en deux, pour maintenir ces deux souches sur Scaper's Soil de Dennerle avant que je ne décide de me séparer de toutes mes crevettes sur un coup de tête et un gros ras le bol (j'en parlais ).
Bon ok, tu auras vu que finalement il me reste quelques blue rili, mais ça c'est une autre histoire et on en reparlera prochainement.

Superfish lorsqu'il servait à la maintenance de red sakura sur JBL Sansibar
Car aujourd'hui, le Superfish s'approche en tout point à ce que j'espérais en faire niveau agencement : un semblant d'aquascape qui pour le moment me satisfait entièrement.
J'ai profité de notre déménagement pour repenser mes bacs dans leur intégralité (je parlerai d'ailleurs prochainement du 54l). J'ai longuement réfléchis et je me suis torturé l'esprit des dizaines d'heures avant de me décider sur ce que j'allais faire pour ce Superfish, quelles plantes devais-je racheter, comment organiser les éléments.

Bref, j'ai tout d'abord décidé de garder le Scaper's Soil (il m'a couté un bras alors hors de question de le jeter). Ensuite j'ai hésité entre partir sur une base de racines type Asia ou sur des roches.
Les okho stones que j'avais achetées il y a quelque temps n'étaient pas assez grandes pour garnir le 54l, j'ai donc décidé de les laisser dans le Superfish. Je partais donc sur une base de roches. 

Mon deuxième impératif était de ne pas mettre de végétation trop importante ou en tout cas trop exigeante en lumière sur les cotés du bac, car celui-ci est équipé d'une rampe LED qui ne fait pas toute la largeur du couvercle et qui n'éclaire donc pas les bords du bac de façon satisfaisante.

J'ai fouiller longtemps sur internet à la recherche de photos pour m'inspirer, et je suis tombée sur celle-ci :


Une base d'okho stone, des gazonnantes à l'avant et des plus hautes à l'arrière, de quoi offrir des cachettes aux habitants.
Cette agencement était celui qui me permettait de garder le plus de plantes parmi celles que je possédais déjà.
J'ai essayé de positionner les pierres à peu près de la même façon que celle de la photo (oui je sais, je n'ai aucune inspiration, je copie) tout en créant une petite bute avec le gravier au centre du bac pour donner un peu de relief.
J'ai ensuite mis mon heteranthera zosterifolia derrière les roches et de la fougère de sumatra que j'ai achetée pour l'occasion de chaque coté de l'heteranthera, car elle est à priori moins gourmande en lumière. 
Devant les roches, j'ai mis mon eleocharis sp mini, et au bas de la bute ma HCC (hemianthus callitrichoides cuba)

Et hop, terminé !

A la mise en eau
J'ai remarqué qu'avec ce sol, les plantes ont une croissance impressionnante juste après la mise en eau du bac. Mais il est très léger, donc assez chiant de créer un relief avec, et de planter sans que les plantes ne se déracinent au moindre remous - du moins avant qu'elles ne se soient vraiment enracinées.

Coté population, hors de question de retenter les crevettes. J'avais envie d'un petit banc de poissons, mais pas facile à trouver avec un volume d'à peine 20 litres.
Puis je suis tombée sur des petits poissons aux yeux bleus, les aplocheilichtys normani. Dans le bac de présentation on ne voyait que leurs yeux d'un bleu étincelant.

Après avoir parcouru quelques sites, j'ai lu que ces petits poissons pouvaient être maintenus dans de petits volumes. L'avantage du Superfish est qu'il est plus long que haut, et qu'il offre donc une surface de nage assez importante au vu de son volume.
J'ai pris 10 petits poissons. Un peu déçue au début de leur extrême timidité : impossible d'en voir un en s'approchant à moins d'un mètre du bac, et du fait qu'à cause du vert de la végétation leurs yeux ressortaient du coup beaucoup moins. 
Il leur aura bien fallu un bon mois pour être moins craintifs.

Aplocheilichtys normani (hyper dur à photographier car toujours en mouvement)
A noter qu'il faut absolument un bac intégralement couvert : j'ai perdu 2 poissons qui ont réussi à sauter par un interstice de 5mm (le couvercle fourni avec le bac laisse un espace de quelques millimètres avec les bords du bac). Les boules quoi... Pauvres petits poipois...

Voilà maintenant un mois et demi que le bac est en eau. J'ai procédé à une première taille de l'heteranthera. La fougère de Sumatra à l'air de pousser tranquillement, tout comme la HCC
J'ai un peu de filamenteuse - la poisse - qui se développe en particulier dans les gazonnantes. Les poissons ont pris leurs aises et n'ont presque plus peur lorsque l'on s'approche.
Je procède à un changement d'eau par mois (environ 1/3 du volume). A noter que j'utilise de l'eau en bouteille pour éviter de bousiller mon sol trop rapidement.

Et pour couronner le tout, je ne me suis pour le moment pas encore lassée de cet agencement, moi, l'éternelle insatisfaite !
Affaire à suivre...

A la mise en eau le 2 mai 2016
Le 23 mai 2016
Le 8 juin, après une petite taille des plantes


Aucun commentaire:

Publier un commentaire