Carnet rose chez les diminutus !

lundi 15 juin 2015




Les diminutus sont arrivées à la maison fin mars et après plusieurs essais infructueux les premiers juvéniles ont finalement pointé le bout de leurs pinces mi-mai.
J'étais toute gaga en voyant les premiers petits ! C'est trop choupinou !

Au départ je voulais laisser faire la nature, et laisser les femelles grainées dans le bac, avec les autres. Mais comme elles continuaient de se faire embêter par les mâles et finissaient par perdre tous leurs œufs, j'ai rapidement décidé d'investir dans un pondoir pour qu'elles puissent tranquillement mener leur "grossesse" à terme.

J'ai choisi un pondoir filet (6-7 euros environ), pour que l'eau puisse circuler et garder les mêmes paramètres que dans le bac.
Bon ok, ça fait assez moche et cracra, mais ça fonctionne puisque environ 2 semaines après avoir isolé la première femelle, les premiers petits étaient lâchés.


C'est beaucoup plus rapide que chez les crevettes en fin de compte (en tout cas chez moi). Et ça ne se passe pas tout à fait de la même manière.
Chez les écrevisses, la femelle garde les œufs sous son abdomen environ 15 jours, puis les œufs éclosent et la femelles continue de garder les petits encore quelques jours avant de les lâcher.
Je n'ai pas vraiment fait attention, mais je dirais qu'en 20 jours c'est plié, alors que j'ai l'impression que mes crevettes gardent leurs œufs un bon mois.



J'essaye d'isoler la femelle avant que les œufs n'éclosent, car une fois éclos les juvéniles sont alors beaucoup moins fortement accrochés à leur mère.

Je n'ai pas constaté de prédation des femelles adultes envers leurs petits que je laisse pour le moment dans le pondoir le temps qu'ils grandissent un peu.
Et comme je n'en ai qu'un seul, j'isole à tour de rôle les futures mamans (par chance elles ne grainent pas toutes en même temps) au milieu des petits des autres "couvées" sans aucun soucis.
Je pense que le tout est de nourrir abondamment pour éviter la prédation.


Les premiers petits atteignent déjà le centimètre. On commence à bien distinguer leurs petites pinces. Ceux lâchés aujourd'hui font environ 50mm. J'ai l'impression qu'ils mettent une éternité à grandir alors que ça fait finalement à peine plus d'un mois que les premiers juvéniles sont nés.

J'ai introduit quelques red cherry dans le bac, et pour le moment la cohabitation à l'air de bien se passer, même si je n'observe pour le moment pas de grainées chez les crevettes. A surveiller.

Désolée des photos pourries... 3 crevettes en haut au milieu et à droite
Cachée dans la bacopa
Le gros planorbe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire