La chasse au jetable, la suite...

lundi 3 avril 2017


Il y a environ un an, je commençais ma chasse au jetable dans la salle de bain en troquant mes protèges slip jetables contre des serviettes lavables. J’écrivais d'ailleurs un article à ce sujet pour vous faire part des raisons qui me poussaient à ce changement. 

Aujourd'hui, rien n'a changé de ce coté là. J'utilise toujours ce type de protections et j'y reviendrai d'ailleurs un peu plus loin dans l'article. 
C'est donc tout naturellement que j'ai voulu poursuivre ce changement en décidant de m'attaquer à un autre objet indispensable de la salle de bain que nous utilisons, nous les filles, tous les jours, voire même plusieurs fois par jour : les disques de coton !

Alors pourquoi vouloir éliminer ces petits disques si pratiques et en matière 100% naturelle ?
Pour diverses raisons. Il faut savoir que pour pousser, le coton a des besoins énormes en eau : 5260 litres pour 1 kg de coton. Sachant que la production mondiale avoisine les 25.9 millions de tonnes par an, imaginez la quantité d'eau nécessaire pour faire pousser tout ça !
De plus, le blanchiment du coton exige fréquemment d'utiliser du chlore et des azurants chimiques. Pas si naturel que ça finalement...
Et même si la culture du coton ne représente  que 2 à 3 % des terres cultivées, il n'en est pas moins qu'elle consomme 24% des pesticides mondialement produits dont certains classés par l'OMS comme "hautement dangereux" ou "extrêmement dangereux".
A noter que le coton biologique est légèrement moins gourmand en eau et en adjuvants chimiques.

C'est pour ces multiples raisons que j'ai décidé d'investir dans les lingettes démaquillantes lavables. Mon choix s'est porté sur celles de chez Lamazuna qui sont en polyester et polyamide (moins gourmands en eau que le coton et lavables à des températures inférieures).
Vous pouvez aussi en trouver en bambou, eucalyptus ou coton bio.

Lamazuna est un chouette un site où vous pouvez trouver une multitude d'objets et soins écologiques principalement féminins.
Les lingettes sont proposées en coffrets de 10 ou 20 lingettes fournies dans une jolie boite en bois avec un filet de lavage en coton bio, mais aussi en recharges de 10 lingettes sans la boite ni le filet. J'ai opté pour 2 packs de recharges car je n'avais besoin ni de la boite, ni du filet.

Concernant l'utilisation, il suffit de mouiller la lingette avec de l'eau. Pas besoin de flacon de démaquillant. Hop encore un déchet en moins ! Une fois mouillée, on la pose quelques secondes sur les yeux et on se démaquille délicatement. Pas besoin de frotter, on l'impression que la lingette "accroche" le maquillage sans irriter la peau. C'est assez bluffant !
Les lingettes ont une face rose et une face blanche, pour être sure de bien avoir tout enlevé. Et une fois démaquillée, hop, dans le filet de lavage en attendant la prochaine lessive !
Personnellement je suis totalement convaincue !

Pour ce qui est de l'entretien, il est possible de les laver en machine ou à la main. Je trouve qu'elles ne sont pas correctement nettoyées en machine. Je préfère les mettre à tremper une nuit dans une petite cuvette avec un peu de lessive avant de les frotter délicatement à la main le lendemain matin pour qu'elles soient sèches le soir même, prêtes à être réutilisées !
Lorsqu'elles semblent moins efficaces, il suffit de les faire bouillir 10 à 15 minutes sans produit pour qu'elles retrouvent leur jeunesse !
Elles ont une durée de vie de 3 ans en moyenne.

Est-ce qu'elles remplacent complètement les disques de coton ? Il faut bien avouer que non.
Je continue d'utiliser des cotons pour le vernis à ongle, et pour la lotion du matin qui n'est pas absorbée par les lingettes lavables, enfin par celles-ci en tout cas. Mais réussir les éliminer est mon prochain défit !

Quoi qu'il en soit, pour le démaquillage, elles sont parfaites et ça fait toujours quelques déchets en moins.



Pour en revenir rapidement aux serviettes hygiéniques lavables, le site où j'avais commandé les premières n'existe plus. Et faire le roulement avec seulement 4 serviettes est faisable, mais un peu contraignant à la longue si comme moi vous les utilisez quasi quotidiennement en tant que protège slip.
J'ai fini par dénicher un autre site, Dans ma culotte (ça veut tout dire) qui propose tout un tas de coupes menstruelles, serviettes hygiéniques et tampons bio. J'ai commandé 3 nouveaux protèges slip que j'ai reçu en un temps record, genre 24h après.
Avec un total de 7 protèges slip, je pense que la gestion du lavage sera facilitée !

Est-ce que je compte m'arrêter là dans ma chasse au jetable ? Certainement pas !
Comme je vous le disais, il faut que je trouve le moyen de remplacer les derniers disques de coton que j'utilise notamment pour appliquer ma lotion.
J'envisage aussi de remplacer mes gels douche et leur flacon en plastique par des savonnettes dont l'emballage est moindre, ce que je fais déjà pour le shampooing en utilisant des shampooings solides.

Et vous, quelles sont vos astuces pour réduire vos déchets à la maison ? Dites-moi tout !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire