Le jour (le seul et l'unique) où je me suis remise au dessin

mercredi 19 septembre 2018


J'ai toujours rêvé de savoir bien dessiner. De me balader avec un carnet et un crayon sous le bras, et d'être capable de figer sur le papier le paysage devant mes yeux. De croquer les rues d'une ville, de faire l'aquarelle de ce beau paysage de campagne.
Plus jeune je dessinais un peu, ou plutôt je recopiais des dessins, car je n'ai finalement jamais été capable de coucher moi-même une image réelle sur le papier.

Je me souviens... j'étais alors chez mes grands-parents paternels lorsque j'ai découvert que j'étais capable de recopier avec plus ou moins de réussite un dessin. 
C'est un souvenir un peu flou, mais je crois que je devais alors décorer une poésie pour l'école. Ma cousine, qui était avec moi chez mes grand-parents, m'a dit de demander à mon pépé de m'aider à faire le dessin.
"- Il dessine bien pépé".
Je voulais faire une chouette. Mon pépé a alors pris le dictionnaire pour trouver une image de l'animal (et oui, à cette époque pas d'internet !), et il me l'a dessiné. 
Et je crois que c'est à partir de ce moment que moi aussi, j'ai voulu essayer de dessiner.

Comme je me voyais déjà grande artiste, je me suis fait offrir un carnet à dessin. Bah oui, je n'allais pas faire mes chefs d’œuvre sur un vulgaire cahier et encore moins sur des feuilles volantes !
Et j'ai commencé par recopier les dessins Disney des livres de coloriage de ma petite sœur.
Puis j'ai essayé de dessiner quelques fleurs, des paysages (avec toujours plus ou moins de réussite).
J'aimais ce sentiment de satisfaction lorsque le dessin était enfin terminé.

Puis avec le temps, j'ai arrêté le dessin.

Sauf que... l'année dernière j'ai dû m'y remettre. Oui je sais, il y a un an déjà, j'ai toujours un TGV de retard. 
C'était à l'occasion de l'anniversaire de mon papa. Il m'avait dit plusieurs mois auparavant, qu'il aimerait beaucoup que je lui fasse sur une toile, un dessin de la BD Tintin et le Temple du Soleil qu'il avait repéré sur une boite de biscuits. Et j'ai trouvé que son anniversaire était une bonne occasion de lui faire ce tableau. 

Je me suis donc lancée, non sans appréhension après toutes ces années sans dessiner.

Je suis partie acheter une jolie toile blanche, de la peinture, et go !

Devant cette toile blanche, je me suis demandé un bon moment par où commencer...
J'ai préféré attaquer au crayon de papier. Le plus galère, c'était pour gommer, car gommer une toile laisse de belles traces (cf les jambes du lama, grrrhhhh !). Mais une fois lancée, je dois dire que ça ne s'est finalement pas trop mal passé et j'ai terminé le dessin plus rapidement que je ne l'avais pensé. 


Ensuite... OMG... la peinture ! Je suis un gros boulet en peinture !
J'ai donc commencé par faire les contours en noir, et pour le reste, j'ai vidé la quasi totalité des tubes d'acrylique et fait des dizaines de mélanges pour tenter d'obtenir une teinte plus ou moins approchante du modèle original.


Et ma foi, je dois dire que je ne suis pas si mécontente du résultat ! Je suis même plutôt satisfaite car je n'étais franchement pas sûr du tout de réussir à faire quoi que ce soit !

Et mon papa était très content de son beau tableau ! 






Aucun commentaire:

Publier un commentaire