Goodbye septembre !

dimanche 2 octobre 2016


Et encore un mois de plus ! Ça n’arrête pas je te dis ! Est-ce qu'à un moment donné je vais enfin pouvoir avoir l'impression qu'un mois dure un mois et non pas 15 jours ?!
C'est dingue. Ce mois de septembre, je ne l'ai encore pas vu passer. Je sais que je répète ça à chaque mois qui passe, mais c'est vraiment la sensation que j'ai. Ce temps qui file, qui nous glisse entre les doigts et qui nous échappe. 

Bref, septembre c'était tout de même pour moi le temps des vacances (enfin, tout début septembre quoi), même si finalement elles paraissent déjà très loin. 
Puis il a fallu retourner bosser et c'est vraiment paradoxal car les journées au boulot me paraissent hyper longues et ennuyeuses. Je n'ai plus la patience, les gens au comptoir m'exaspèrent alors que je devrais au contraire être regonflée à bloc et "zenifiée" par les congés qui viennent à peine de se terminer.

J'en viens à me demander s'il n'est pas grand temps d'envisager une autre voie professionnelle et de changer du tout au tout. La relation avec la clientèle en pharmacie est particulière, car c'est un commerce où l'on doit malgré tout essayer de fidéliser (c'est terrible à dire mais c'est pourtant ça), tout en étant rigoureux sur les règles de délivrance. 
Et les gens savent très bien nous rappeler que si on ne leur donne pas ce qu'ils veulent comme ils le veulent, alors ils iront voir ailleurs. C'est usant ce rapport de force continuel. Toujours essayer de négocier, garder le sourire et la patience alors que l'autre en face pète son cinéma parce qu'on ne veut pas lui donner sans ordonnance l'antibiotique que son voisin lui a dit d'essayer, ou que Machin a eu son sac réutilisable et que Bidule ne l'a pas eu. J'exagère à peine. Des détails et des conneries au final souvent sans importance, mais qui me mettent sur les nerfs.
Alors bien sûr, ils ne sont pas tous comme ça, heureusement !

Mais le résultat est que ma vie personnelle fini par en pâtir. Je suis irritable, un rien m'énerve, je me sens épuisée. Ces derniers temps je ressens un gros coup de blues lorsque le weekend se termine alors que ça ne m'arrivait jamais avant. Et ce n'est à mon sens pas normal.
Car au final, si j'y réfléchis bien, tout va plutôt bien dans ma vie, je ne manque de rien. Tout pour être bien. Mais non. Il y a toujours un détail qui vient griser le tableau. Un détail insignifiant qui prend des proportions démesurées.

Du coup, avec septembre qui se termine, j'espère pouvoir réussir à laisser tout ça derrière moi, et envisager un mois d'octobre plus serein. 
Ma bonne résolution de cette rentrée a été de reprendre le sport. Pas le tennis, car c'est hors de prix (à 300 euros l'année, non merci), mais la gym - enfin je devrais dire renforcement musculaire - à raison de 2 fois par semaine et ça me fait un bien fou. Mais je pense que je ferai un petit article là dessus. 

Et puis septembre c'est l'arrivée de l'automne, avec les belles couleurs que vont prendre les arbres et la végétation. Une saison à la fois belle et remplie de nostalgie car avec elle la nature s'endort pour quelques mois. 
J'espère avoir l'opportunité de faire de belles balades pour profiter de cette saison, et pourquoi pas d'aller ramasser quelques champignons. J'adore ça (les ramasser et les manger) mais ça fait plusieurs années que je n'ai pas eu l'occasion d'y aller.

En attendant, trêve de blablas, et voici un petit aperçu en photos (pas très nombreuses en fin de compte) de ce mois de septembre qui vient de se terminer...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire